Et si on passait le cap des macarons?


Enfin un samedi à moi, à moi, A MOI! Un samedi de libre du matin juuuuusqu’au soir! Mon dieu quel bien fou… Mais pas une minute à perdre, j’ai bien l’intention de remplir cette belle journée ensoleillée. En fait, cela fait des mois que je rêve de faire des macarons, seulement il faut le temps, la patiente, la volonté… Mais après avoir passé cinq jours magnifiques à Paris et surtout après avoir dégusté des tonnes et des tonnes de macarons Ladurée, l’envie m’a pris de reproduire les MÊMES! je me suis dis que cette fois-ci était l’occasion ou jamais! Au passage si vous êtes de sortie à Ladurée je vous conseille vivement d’opter pour les macarons au caramel beurre salé… A tomber par terre! Bien sur, à vous de choisir entre garder la ligne pour son chéri ou perdre la ligne pour son plaisir. J’ai envie de dire qu’il faut prendre les deux. J’ai commencé par faire simple avec des macarons au citron, et comme par hasard j’ai voulu réaliser par la suite, des macarons au caramel beurre salé, je dis bien par le plus grand des hasards. Et bien ils sont excellents, certes, seulement la lumière du jour est essentielle pour réaliser de jolies photos et il faisait nuit à ce moment-là. Plus tard, promis, la photographe sera de retour avec  la recette en prime. Et pour fêter cette grande première, rien de tel qu’une bonne bouteille de champagne Ladurée ramenée de mon séjour parisien.

J’ai choisi, pour une première fois, une recette basique dans « le grand livre des macarons » de Sylvie Aït-Ali. La prochaine fois je m’essaiera à la meringue italienne pour des coques plus grosses et moins creuses de l’intérieur, mais pour cela, il est nécessaire et recommandé d’avoir un thermomètre à disposition.

Macarons au citron

Pour les coques:
200 g de sucre glace
110 g de poudre d’amandes
95 g de blancs d’oeufs
30 g de sucre en poudre
1 pincée de colorant jaune en poudre

Pour la garniture :
1 oeuf
2,5 cl de jus de citron
Le zeste d’un demi-citron
30 g de sucre
100 g de beurre

Mixez le sucre glace et la poudre d’amandes pendant plusieurs minutes afin d’obtenir une fine poudre. Vous pouvez aussi, si vous n’avez pas de mixeur, les tamiser ensemble, cependant le résultat sera moindre.
Montez les blancs en neige avec une pincée de sucre. Lorsqu’ils commencent à mousser ajoutez le sucre en poudre et fouettez jusqu’à ce que la meringue devienne bien ferme et brillante.
Ajoutez 1/3 du mélange sucre glace-poudre d’amandes, le colorant jaune et mélangez doucement à la spatule pour assouplir la masse. Ajoutez ensuite le restant de poudre et continuez à mélanger délicatement. Il ne faut pas trop mélanger pour éviter de liquéfier l’appareil.
Remplissez une poche à douille de 8mm et dressez les macarons sur les empreintes d’une plaque à macarons siliconée posée sur une plaque de cuisson . Si vous n’avez pas de plaques spéciales pour macarons, dressez-les sur 2 plaques de cuisson superposées et couvertes de papier cuisson.Tapotez doucement les plaques sur le plan de travail pour chasser les bulles d’air et uniformiser les macarons.
Préchauffez votre four à 150°C.
Vous avez le choix de laisser croûter ou pas les macarons pendant 30 minutes. Cela peut parfois éviter les fendillements des coques.
Enfournez les coques pendant 15 minutes en surveillant bien. La surface des coques ne doit pas dorer.
Sortez-les du four et laissez refroidir totalement avec de les décoller.

Préparer la crème : Dans un saladier battez l’oeuf avec le jus de citron, le zeste et le sucre. Ajoutez 30 g des 100 g de beurre.
Sur feu doux, faites épaissir cette crème sans jamais cesser de mélanger (au fouet de préférence). Laissez refroidir le tout.
Fouettez au robot les 70g restants de beurre en pommade, puis ajoutez petit à petit la crème au citron. Normalement la crème devrait être ferme et onctueuse. Si la température de la pièce est trop forte ou si le beurre n’était pas assez froid, la crème risque d’être moins beaucoup moins ferme et donc moins maniable lors de la garniture des coques. Dans ce cas placez le bol du robot au frais 10 minutes avant de garnir.
Déposez une noix de crème au citron sur la moitié des coques à l’aide d’une poche à douille et fermez les macarons avec les coques restantes.
Placez les au frais avant dégustation.

Voici-ci les photos des macarons version caramel beurre salé. La recette arrive bientôt, autrement dit quand je retrouverai le livre sur lequel celle-ci figure!  Vous voyez, c’est dans ces moments-là que j’éprouve parfois le sentiment d’une auto-exaspération. Alala !

Macarons au caramel beurre salé

Pour les coques:
200 g de sucre glace
110 g de poudre d’amandes
95 g de blancs d’oeufs
30 g de sucre en poudre
1 pincée de colorant marron en poudre

Pour la garniture :
70 g de sucre
4cl de crème fleurette
20 g de beurre demi-sel
1 oeuf
10 g de maïzena
8 cl de lait
100 g de beurre
fleur de sel

Mixez le sucre glace et la poudre d’amandes pendant plusieurs minutes afin d’obtenir une fine poudre. Vous pouvez aussi, si vous n’avez pas de mixeur, les tamiser ensemble, cependant le résultat sera moindre.
Montez les blancs en neige avec une pincée de sucre. Lorsqu’ils commencent à mousser ajoutez le sucre en poudre et fouettez jusqu’à ce que la meringue devienne bien ferme et brillante.
Ajoutez 1/3 du mélange sucre glace-poudre d’amandes, le colorant marron et mélangez doucement à la spatule pour assouplir la masse. Ajoutez ensuite le restant de poudre et continuez à mélanger délicatement. Il ne faut pas trop mélanger pour éviter de liquéfier l’appareil.
Remplissez une poche à douille de 8mm et dressez les macarons sur les empreintes d’une plaque à macarons siliconée posée sur une plaque de cuisson . Si vous n’avez pas de plaques spéciales pour macarons, dressez-les sur 2 plaques de cuisson superposées et couvertes de papier cuisson.Tapotez doucement les plaques sur le plan de travail pour chasser les bulles d’air et uniformiser les macarons.
Préchauffez votre four à 150°C.
Vous avez le choix de laisser croûter ou pas les macarons pendant 30 minutes. Cela peut parfois éviter les fendillements des coques.
Enfournez les coques pendant 15 minutes en surveillant bien. La surface des coques ne doit pas dorer.
Sortez-les du four et laissez refroidir totalement avec de les décoller.

Réalisez le caramel en chauffant 50 g de sucre à sec. Laissez le fondre doucement sans trop le mélanger. Pendant ce temps, faites chauffer la crème fleurette pour la tiédir et versez-là sur le caramel lorsqu’il obtient un couleur brune. Mélangez bien pour homogénéiser la masse puis ajoutez le beurre et une pincée de fleur de sel. Laissez refroidir.
Faites bouillir le lait.
Fouettez l’oeuf et 20 g de sucre jusqu’à blanchir le mélange. Ajoutez la maïzena et versez par dessus le lait bouillant. Remettez sur feu doux pour épaissir le mélange. Laissez bien refroidir.
Lorsque les deux appareils sont bien refroidis, battez le beurre tempéré en pommade au robot et ajoutez petit à petit la crème puis le caramel.
A l’aide d’une poche à douille, garnissez les macarons et réservez 24h au frais avant de déguster.

Après l’effort le réconfort!

Et bien, je dirais que c’est un défi bien réussi! J’ai bel et bien passé le fameux cap du macaron, oui oui oui! C’est fou ces moments-là, on a l’impression d’avoir eu mention très bien au bac!

mécanic’ orange

« Oh my gosh ! » – comme qui diraient les nanas de la pub philadelphia – J’ai enfin trouvé le cake qui manquait à ma vie ! Des années, oui des années que je rêve de réaliser un cake aussi fort en orange. Le secret ? Surtout, ne pas y aller de main morte! Rien de plus jouissif qu’une part bien chaude volée à la sortie du four, ah ça non, rien de plus jouissif. Et en plus, pas d’indice gras in this cake. Non, non, non j’ai bien pas d’indice gras, not butter.

Cake à l’orange

– 3 œufs
– 6 cuill. à soupe de farine
– 2 yaourts nature
– 100g de poudre d’amande
– 70 g de sucre roux
– 2 cuill. à soupe de fleur d’oranger
– 1 orange
– ½ sachet de levure chimique

Préchauffez votre four à 180°C.
Coupez l’orange en très fines rondelles et disposez les dans un moule préalablement saupoudré de sucre roux.
Saupoudrez à nouveau de sucre roux.
Fouettez le sucre roux avec les jaunes d’oeufs et les deux yaourts nature.
Ajoutez la poudre d’amandes, la farine et la fleur d’oranger et continuez à mélanger.
Incorporez en dernier élément la levure chimique et mélangez à nouveau.
Versez l’appareil sur les rondelles d’orange, et enfournez 30 minutes au minimum à four chaud.
Quand la surface du cake commence à dorer couvrez le cake d’une feuille d’aluminium.

Cake d’hiver pour dimanche de mamie

La température commence à bien baisser le soir, même après un été largement prolongé et même en Catalogne ! Et qu’est-ce qu’on adore manger quand il fait bien froid ? Un bon gros cake moelleux au coin de la cheminée (dites-moi si je me trompe) style mamie du dimanche. Alors aujourd’hui on va se la jouer mamie du dimanche, et pas qu’un peu les z’amis. Entre nous j’avais déjà anticipé le coup car j’avais -je l’avoue- fait les courses la veille car du son d’avoine et du muesli ça ne se trouve pas au bout du jardin (Quel dommage). En plus de ça, ce cake mooooooelleux est ultra light ! Bon, peut-être pas ultra, mais light. Autre chose qu’il faut savoir, il n’y a pas un grain de farine, mais c’est (mama mia) tout aussi bon qu’un cake classique ! Vous avez ma parole. Je vous souhaite un bon dimanche cocooning (ou bon dimanche de mamie).

Cake d’hiver

100 g de poudre d’amande
100 g de son d’avoine
50 g de muesli aux fruits secs
2 pommes golden
40 g de beurre
2 oeufs entier
60 g de sucre en poudre
3 cuill. à soupe de whisky
2 cuill. à soupe de lait
1 sachet de levure chimique


Mélangez la poudre d’amande avec le muesli, le son d’avoine et le sucre en poudre. Ajoutez le beurre fondu, le lait puis le whisky. Incorporez les oeufs que vous aurez préalablement battu et finissez par la levure. Coupez les pommes en petits morceaux et incorporez-les à la préparation. Mélangez bien la pâte et versez-la dans un moule à cake, saupoudrez de muesli et enfournez environ 1 heure à 180°C. Quand la surface du cake commence a dorer couvrez-le d’une feuille d’aluminium.

Au moment ou je m’apprêtais à mitrailler de photos mon cake, mes yeux ont croisé une petite grenouille verte qui venait me rendre visite sur le rebord de la fenêtre. A la manière de Lucky Luke, j’ai dégainé en un millième de seconde mon appareil photo (talent que je me suis découvert, encore inconnu jusqu’à présent). Cette petite merveille de la nature a été la star de la journée !

Chocolat mania

Aujourd’hui j’apprends que Mr le président vient d’être papa; sa fille s’appelle Julia, elle est née le 19 octobre. Pour information, JE suis née le 19 octobre et JE m’appelle Julia. Ceci est bien entendu à prendre au second degrés, même si les faits restent bel et bien réels ! Une petite coïncidence qui se dispensera fort bien de tout commentaire je vous prie ! Carla est une jolie demoiselle mes amis, dans ce cas, devrais-je prendre cela comme compliment ? Bref, passons côté cuisine (je crois que c’est le principe du blog, non ?). Pour en venir plus franchement au but, mon anniversaire, c’était mercredi, et qui dit anniversaire , dit ? Dit gâteau. Et qui dit gâteau d’anniversaire, dit ? Dit chocolat bien sur! Alors, riez ou pas, mais à mon anniversaire j’ai une petite habitude, celle de faire des sucreries à mon entourage.. Et il s’agit ici de… beaucoup beaucoup de sucreries ! Évidemment, passer un anniversaire sans chocolat, c’est comme ne pas reprendre deux fois des pâtes. C’est purement et simplement impossible ! Encore un 19 octobre chocolaté ! J’ai donc réaliser MES muffins préférés de préférés de tous les préférés : ceux au chocolat fourrés au nutella. Mhh, j’adore. Voici comment se faire des prétendants :

Muffins au nutella

150 g de farine
100 g de beurre
100 g de sucre en poudre
1/2 sachet de levure chimique
3 oeufs
3 cuill. à soupe de lait
1 pincée de sel
1 plaquette de chocolat noir
du nutella

Pour réaliser le coeur au nutella, remplissez les empreinte d’un bac à glaçons de nutella et placez-le au frais au minimum 1h30. Comptez une glaçon pour un muffin. Pendant ce temps travaillez le beurre en pommade puis ajoutez le sucre en poudre. Travaillez à nouveau. Ajoutez ensuite un à un les œufs, puis fouettez énergiquement le mélange.Versez en pluie la farine, puis finissez avec la levure chimique. Cassez la tablette de chocolat en carrés et faites-les fondre au bain marie sur feu doux. Une fois fondu, incorporez-le à l’appareil. Dressez les petits muffins. Il est préférable d’utiliser un moule en silicone pour faciliter le démoulage. Remplissez la moitié des empreintes de pâte, puis déposez-y dans chacune d’entre elles un glaçon de nutella. Il est préférable de ne pas laissez le glaçon dépasser de la pâte, enfoncez-le bien ou recouvrez-le de pâte; le nutella pourrait déborder et ne pas rester au centre du muffin comme il est voulu.

Servez tiède avec une crème anglaise ou un coulis de fruits rouges.
Ou dégustez les à la petite cuillère devant Desperates Housewifes, j’ai envie de dire que c’est encore meilleur !

On se la joue light ?

Cela faisait un moment que je cherchais comment cuisiner un dessert avec des oranges. J’avais déjà essayé un Orange Curd sans trop de succès car l’amertume des oranges se ressentait un peu trop une fois que l’on y ajoutait les zestes. J’ai donc tout simplement tenté un cake moelleux à l’orange! J’ai aussi fait en sorte de réduire la quantité de beurre, histoire de se la jouer light :)


250 g de farine
50 g de poudre d’amandes
1 sachet de levure chimique
2 œufs
50 g de sucre
10 cl de lait
80 g de beurre très mou
+ 2 cuill. à soupe de sucre
4 oranges
le jus d’un demi citron vert

Prélevez les zestes d’une orange, réservez-les. Pelez- les et ne gardez que les quartiers, en enlevant le maximum de mésocarpe (partie blanchâtre de l’orange). Mettez les avec les 2 cuillères à soupe de sucre dans une casserole, et laissez-les cuire à feu doux jusqu’à obtention d’une compote d’oranges. Passez ensuite cette compote au mixeur et laissez-là refroidir. Travaillez le beurre pour le rendre crémeux. Incorporez le sucre petit à petit pus ajoutez un a un les œufs. Travaillez encore la pâte. Ajoutez la farine, puis la compote d’orange, le zeste et le jus de citron. Faites chauffer les 10 cl de lait puis versez-le dans la préparation. Ajoutez enfin la levure. Mélangez bien et enfournez environ 15 minutes à 180° C.
Vous pouvez accompagner ce cake d’un glaçage au chocolat noir ou à l’orange.

Une jolie face de cake !

ÇA Y EST ÇA Y EST ÇA Y EST ! ça y est j’ai réussi à la perfection mon gâteau marbrée ! Quelle victoire ! Oui, le mercredi après-midi est un des rares après-midi où je peux cuisiner tranquillement, comme je veux, et autant de temps que je veux dans ma cuisine adorée ! :) Donc cet aprem’ je me suis mis à faire un gâteau marbré. Mais je n’avais pas envie de faire comme tous les autres gâteaux marbrés ordinaires. Je n’ai pas divisé ma pâte à cake en deux, avec une au chocolat et une sans, je voulais un décor beaucoup plus fin et plus raffiné. J’ai donc fait l’intégralité de ma pâte sans chocolat, et j’ai crée mes contrastes avec une sauce au chocolat. Puis j’ai trouvé le coup de main pour réaliser de très jolis motifs sur mon gâteau ! J’ai voulu aussi varier l’arôme, j’ai rajouté du Cinzano Arancio, qui a donné un petit arrière goût d’orange très agréable. J’ai aussi remplacé la moitié du sucre par du miel de fleurs sauvages; d’ailleurs j’en ai mis un peu trop ! DON’T WORRY ! Pour ‘toi public’ j’ai réadapté mes proportions ! Je m’autorise donc à parler de jolie face de cake, attention ! A employer uniquement dans le cas de la pâtisserie, sinon préférez vous entourer d’aimables gens :)

Mon super gâteau marbré giga réussi

****

Ingrédients :

200 g de farine
80 g de poudre d’amande
2 oeufs
5 cuill. à soupe de lait
100 g de beurre
70 g de sucre
20 g de miel
1 sachet de levure chimique
le jus d’ 1/2 citron préssé
2 cuill. à soupe de Cinzano Arancio

****

Pour réaliser la sauce au chocolat, faites fondre des carrés de chocolat noir avec de la crème fraiche et un petit peu de beurre, ou bien mélangez du cacao amer en poudre avec du sucre et de la crème fraîche.

****

Préparation :

Tamisez la farine avec la poudre d’amandes et la levure.
Fouettez les oeufs entiers avec le sucre jusqu’à obtention d’un mélange mousseux, puis ajoutez le lait, le 1/2 citron pressé, le miel et le cinzano et continuez à fouetter. Enfin ajoutez le beurre fondu. Incorporez cette préparation à la farine. Travaillez bien la pâte de sorte qu’il n’y ai pas de grumeaux.
Préparez votre sauce au chocolat, n’en faites pas trop, c’est juste pour créer vos motifs.
Éclaboussez votre sauce sur les parois de votre moule, à l’aide d’une petite cuillère puis déposez une couche de pâte. Éclaboussez à nouveau avec votre sauce partout dans votre moule et sur la pâte. Et recommencez jusqu’à en finir avec la pâte à gâteau. Une fois que vous avez terminé, créez de longs zigags sur le dessus de votre gâteau avec la sauce au chocolat.
Enfournez 20 minutes à 180°C

****

Julietta ! ♥