Cap sur l’île de Ré

Après une loooooongue, ultra et ultra méga longue période d’absence, je suis de retour avec un petit éventail de photos venues tout droit de l’île de Ré, où j’ai passé une semaine vraiment magique! Pourquoi magique? En fait, on dira que c’est mon ventre qui parle en premier! En effet, ce fut une semaine culinairement suprêmissime! Il y a vraiment de magnifiques coins à visiter, enfin bon, je ne vais pas faire la guide touristique, mais je vous encourage vivement à vous rendre sur cette petit île au charme surprenant. Bien évidemment, je ne vous ai pas confié qu’il pleut beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup et re-beaucoup, et qu’il est fortement déconseillé de faire son shopping là-bas, vous savez celui qui fait flamber la carte bleue, oui? Non? Enfin, je ne vous ai pas confié non plus qu’il ne faut aaaaaabsolument pas s’y rendre en plein été, si vous aussi vous êtes des « Zen-girls » (ou « Zen-boys » pour messieurs!) comme moi , qui n’avez pas forcément envie -et j’insiste sur forcément- de finir votre vie écrasés par les milliards et les milliards de touristes. Ah oui, oui, je vous assure qu’en Août, et en pleine cagnasse, ça GROUILLE de touristes! Tout ceci est ironique bien sur, car je suis moi-même friande de nouvelles destinations…

Galette Charentaise aux pruneaux, un peu mais pas trop pour les nanas cet été!

Les pommes de terre de l’île de Ré, toutes petites, mais SSSSSuculentes, je dirais même PLUS, elles sont SSSSSuculentes !

Marché couvert de Saint-Martin, étalages de grand luxe!

Petites gourmandises de L’Atelier La Martinière, glacier Artisan qui fait ravage sur l’île!

Totalement d’accord, rien a voir avec l’exotisme de l’île de Ré, mais mon dieu… What Else?

Tadaaaaaaaam! Soupe de poisson! Non pas « Eurk »! C’est hachement bon la soupe de poisson, des p’tits croutons, une bonne cuillère de rouille et puis de grosses gouttes qui viennent s’écraser contre la fenêtre, bien sur que c’est bon dans ces conditions, pas vrai? Et en plus, FAITE MAISON!

Du beurre, des herbes, du citron. Un assaisonnement « On n’peut faire mieux » de nos petites pétoncles fraîches du matin.

Un séjour en famille nécessite forcément les meilleurs petits gâteaux de mamie, sinon c’est pas du jeu!

Dernier jour, petite balade à La Flotte, petit village très calme qui ressemble beaucoup à St Martin. Les vacances ça fatigue vous comprenez, il faut bien, à moment donné, reprendre des forces n’est-ce pas? C’est pourquoi, après des très grands efforts , nous avons, par le plus grand des hasards croisé (encore une fois) sur le port, l’Atelier de La Martinière! Vu comme ça, on ne me croirait pas, mais je vous assure –La tête de ma mère!– qu’en portant un simple regard sur les pâtisseries en vitrine, vous êtes obligés, et je dis bien OBLIGES, d’en choisir une. C’est une obligation mes amis, c’est malheureux -pour les kilos- mais c’est comme ça!

 Nuage d’Eté – 158390398398 calories, ça passe non? 

L’île de LoixCENSURED CALORIES

Verrine glacé – ça n’fait pas grossir voyons il y a des fraises! Et puis d’abord les fruits, ben c’est bon pour la santé!

LE GLACIER
17 quai de la Poithevinière
17 410 St MARTIN DE RE

L’ATELIER  St Martin de Ré
12 rue de Sully
17 410 St MARTIN DE RE

L’ATELIER la Flotte
9 quai de Sénac
17 630 LA FLOTTE

Plus d’informations sur La-martinière.fr

Publicités

A l’ancienne!

Culinairement parlant, je crois qu’il faut parfois arrêter de faire toujours plus, toujours mieux, toujours plus pointilleux et préférer les vraies valeurs, les vrais goûts de notre enfance.  Avouons qu’une quenelle de machin surmontée d’une mousse de bidule parsemée d’éclats de je-ne-sais-quoi , ne vaudra jamais la bonne tarte aux pommes de mamie en rentrant de l’école. Allez on avoue… Très honnêtement, j’estime que c’est une chance de pouvoir retrouver par moments ces douceurs d’enfance, ces traditionnels repas en famille, heureusement j’ai cette chance quelques fois dans l’année, de retrouver toutes ces saveurs, toutes ces odeurs. Après un séjour « Very familial » il y a une semaine, il fallait que je ressorte tout ça, juste par plaisir du souvenir.

Car si vous aussi, quand vous repensez à votre enfance, vous pensez au pain perdu. Pain perdu et confiture maison (et j’insiste sur le mot maison). Cette fois-ci, ALLÉLUIA, confiture de kumquats et kiwis au programme, elle est pas belle la vie?

Et je crois qu’on oublie très souvent d’immortaliser l’arrière plan du décor, quand il reste de la pâte à gâteau dans le saladier. Moment exceptionnel, il faut le dire!
« Noooooooooooooon maman lave pas le saladier! Lave pas le saladier! Lave pas le saladier! »

Délia, amatrice de nettoyage des saladiers

Les fameux retours aux racines font exploser la balance! un exemple peut-être?

Le petit plus du jour

Salut les loulous ! Eh ben dis donc, on peut dire que ça caille ces derniers temps ! Une seule envie, c’est de rentrer se réchauffer au coin du feu avec un énoooooooorme plat de… Et bien voilà, nous en venons au vif du sujet. Un énorme plat de quoi?
Comme tous les ans, quand le grand froid pointe le bout de son nez, on y échappe pas, il faut faire un pot-au-feu!
Mais si que c’est bon le pot-au-feu. Ca tombe bien, ce matin il neige pas mal sur le pic du Canigou, il fait un froid de canard… C’est le temps idéal pour sortir la grosse marmite de pot-au feu! Et aujourd’hui c’est un jolie surprise que j’ai eu en ouvrant l’emballage de mon boucher. Une pièce de boeuf vraiment originale, il fallait absolument que je vous la montre! C’était mon petit plus du jour.

Le résultat n’était pas le même après cuisson -Grrrrr- . En fait, le résultat n’était tout simplement pas présentable, quel dommage ! Alors aujourd’hui on va tricher un peu et faire comme si de rien n’était.. Vous jouez le jeu?

Ven aquì les champipi !

« Oh my gosh ! » – comme qui diraient les nanas de la pub philadelphia – Je ne poste plus de billets, et le pire c’est que je ne suis pas une « business woman », je ne suis pas débordée par les conférences ni par les déplacements à droite à gauche ! Et pourtant je manque de temps. C’est quand même fou ça. Mais alléluia, je suis en week-end depuis quelques heures, « so good ! » Je vais pouvoir preeeeeeeendre du bon temps avec mon nouvel amant (appelez-le kitchenaid). En attendant, j’en profite pour laisser une petite trace automnale sur 151 cm de gourmandise, oui nous sommes en hiver c’est exact mais c’est pour le « staïle » champêtre vous comprenez…

Compotée de pommes et champignons (rosées des prés) pour accompagner le rôti du dimanche soir…

Cake d’hiver pour dimanche de mamie

La température commence à bien baisser le soir, même après un été largement prolongé et même en Catalogne ! Et qu’est-ce qu’on adore manger quand il fait bien froid ? Un bon gros cake moelleux au coin de la cheminée (dites-moi si je me trompe) style mamie du dimanche. Alors aujourd’hui on va se la jouer mamie du dimanche, et pas qu’un peu les z’amis. Entre nous j’avais déjà anticipé le coup car j’avais -je l’avoue- fait les courses la veille car du son d’avoine et du muesli ça ne se trouve pas au bout du jardin (Quel dommage). En plus de ça, ce cake mooooooelleux est ultra light ! Bon, peut-être pas ultra, mais light. Autre chose qu’il faut savoir, il n’y a pas un grain de farine, mais c’est (mama mia) tout aussi bon qu’un cake classique ! Vous avez ma parole. Je vous souhaite un bon dimanche cocooning (ou bon dimanche de mamie).

Cake d’hiver

100 g de poudre d’amande
100 g de son d’avoine
50 g de muesli aux fruits secs
2 pommes golden
40 g de beurre
2 oeufs entier
60 g de sucre en poudre
3 cuill. à soupe de whisky
2 cuill. à soupe de lait
1 sachet de levure chimique


Mélangez la poudre d’amande avec le muesli, le son d’avoine et le sucre en poudre. Ajoutez le beurre fondu, le lait puis le whisky. Incorporez les oeufs que vous aurez préalablement battu et finissez par la levure. Coupez les pommes en petits morceaux et incorporez-les à la préparation. Mélangez bien la pâte et versez-la dans un moule à cake, saupoudrez de muesli et enfournez environ 1 heure à 180°C. Quand la surface du cake commence a dorer couvrez-le d’une feuille d’aluminium.

Au moment ou je m’apprêtais à mitrailler de photos mon cake, mes yeux ont croisé une petite grenouille verte qui venait me rendre visite sur le rebord de la fenêtre. A la manière de Lucky Luke, j’ai dégainé en un millième de seconde mon appareil photo (talent que je me suis découvert, encore inconnu jusqu’à présent). Cette petite merveille de la nature a été la star de la journée !

Les P-O sont forts en cacao !

Ce matin je me suis rendu au salon du chocolat et des loisirs culinaires à St Estève organisé pour la 4ème fois dans les Pyrénées Orientales. Plusieurs artisans chocolatiers et confiseurs étaient présents, ainsi que Francis Miot, le parrain du salon, triple champion du monde de confiture, avec ses célèbres « coucougnettes ». Le salon rassemblait aussi des ateliers pour enfants, une culinothèque, des cours de macarons, des démonstrations par les apprentis de la section chocolaterie-confiserie du CFA de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, un stand Guy Demarle très attentif à votre écoute et trois « cuistots » du département ! Plus surprenant encore, un chocolatier-vigneron nous proposait un stage d’initiation à la dégustation d’un vin aux arômes chocolatés.  Un accueil très chaleureux, des artisans aimables,souriants et une dégustation variée et surprenante. Le salon proposait également un concours du meilleur gâteau au chocolat, vous l’aurez deviné, j’y ai bien entendu participé ! Le jury étant composé de Mr Espi, d’un professeur du CFA de pâtisserie et des membres de la municipalité de St Estève.

Hé non je n’ai pas gagné, il faut dire qu’à mon arrivée au salon, mon gâteau avait déjà pris un sacré coup de vieux à cause du transport dans la voiture. Mais j’ai été agréablement surprise par la municipalité de St Estève qui a eu la gentillesse d’offrir un petit cadeau à tous les participants du concours.

 Voici le « prix des perdants » adultes! Un geste très apprécié par l’ensemble des participants. Les enfants, eux, ont reçu du chocolat.

Le salon a accueilli aujourd’hui Christian Segui, meilleur ouvrier de France, traiteur à Ponteilla, dans les Pyrénées-Orientales. Quel chance d’habiter à quelques kilomètres seulement de sa boutique ! A cette occasion, le chef nous a concocté des noix de st Jacques rôties au grué de cacao et réduction de Maury et chocolat. Et en plus, il y en avait pour tout le monde ! Merci Christian !

A ma grande surprise j’ai retrouvé le stand de la boutique Real installée à Sarlat que je connais bien puisque je m’y rend chaque été en famille. Quel régal, on ne sait même plus où poser les yeux !

En attendant les résultats du concours je me suis arrêté au stand de cupcake. Voici les photos promises pour l’animatrice du stand.


Clémentine ou marshmallow ? Les deux.

S’il y a bien une mignardise omniprésente au salon, c’est sans hésiter le macaron ! Des rouges, des bleus, des verts… Un véritable éventail de couleurs et de saveurs.  Plusieurs ateliers étaient proposés, mais par faute de temps, je n’ai malheureusement pas pu y assister. Dans tous les cas j’ai reluqué des yeux, et pas qu’un peu ! C’est décidé, en 2012, je m’y mets ! ça m’évitera d’aller baver sur les étalages. Quoi que …

Stand très actif des apprentis de la section chocolaterie-confiserie du CFA de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat. Des confections de pièces en chocolat surprenantes et des ateliers gourmands pour les enfants, très bien encadrés.

Le pain d’épices est un de mes gâteaux préférés, il m’arrive souvent d’en acheter, surtout lorsqu’il est très moelleux, mais alors là, quand j’ai vu ces énormes boules de pains d’épices, j’ai frôlé la crise cardiaque! Je serais bien repartie avec une grosse boule sous chaque bras!

Stand de confitures de Francis Miot. Alléchant !

Demain c’est le dernier jour profitez-en !
Merci à la municipalité de St-Estève et à  l’année prochaine !

Après la pluie

Comme promis, les photos de ma petite balade d’hier. Un temps à ravir pour prendre des photos et une verdure tout mouillée pour réaliser de jolis macro.

L’important, c’est de prendre n’importe quoi, n’importe quand, n’importe où, tout ce que vous trouvez, tout ce qui vous passe sous le nez, c’est toujours bon à prendre, du moment que ça vous plaît et que vous trouvez ça BEAU.Chacune de vos photos doit être un petit moment de liberté.


 

L’automne c’est aussi la saison des glands. J’ai appris très récemment que les glands se mangeaient, en pâtisserie notamment. Je ne pourrais pas vous en dire d’avantage, mais je compte bien voler quelques provisions aux écureuils et les essayer dans ma cuisine ! Qui ne tente rien n’a rien comme on dit si bien ! Toutefois, cela mérite de se renseigner avant  de se lancer dans des expériences à la Merlin l’enchanteur, si je ne veux pas empoisonner mon monde n’est-ce-pas ? Ah ah ah !

Au bout d’une demie heure, il m’est arrivé quelque chose qui m’arrive à peut près à chaque fois que je sors, mon Canon en main. Ma carte mémoire est pleine à craquer ! Oui, car il est nécessaire chez moi de prendre « vingt » fois la même photo, j’ignore totalement pourquoi mais en tout cas c’est nécessaire, sinon j’ai l’impression de n’avoir pris la photo qu’à moitié. Je me trouve franchement irrationnelle parfois ! Bon allez, trêve de plaisanterie pour aujourd’hui ! Vous ne trouvez pas que chez les autres il y toujours plus à photographier que chez soi ? Mais si, mais si, j’adore mon chez moi, mais disons que chez mon voisin, il y a un plaqueminier (arbre à kaki) par exemple … Vous comprenez ?

Blabla..

CA Y EST ! Il est là, il est à la maison, mon nouveau bijou ! A force de l’attendre il a finit par vraiment arriver ! Tout beau tout neuf, ça brille !  L’appareil en lui même n’est pas le meilleur de tous les Canon, en revanche j’ai choisi un objectif beaucoup plus puissant que celui fourni avec l’appareil, et effectivement j’ai fait un très bon choix, le jeu en valait la chandelle. Un Tamron 18-200 mm. On va se régaler je sens !

Made in Sweden

S’il y a bien une cuisine étrangère qui m’a frappé parmi tous mes voyages, ça serait bien la cuisine suédoise. Simple, raffinée, et surtout, qui privilégie les bons produits ! Un saumon d’exception et d’excellentes pâtisseries. Je suis partie en Suède cet été, à Stockholm. C’est un pays vraiment magnifique! Stockholm est une ville très verdoyante, entretenue à la perfection, qui regorge de petits coins, ruelles, et restau à découvrir absolument. L’architecture est le premier atout de Stockholm, personnellement, je la trouve largement au dessus de toutes les autres villes que j’ai visité jusqu’à présent. Mais passons aux faits, j’avais la pressante envie de vous faire partager quelques photos culinaires de là-bas.

Ce qui m’a le plus marqué est le marché Östermalms Saluhall, un marché gastronomique qui regroupe tous les bons produits locaux et du monde entier. D’ailleurs la famille royale de Suède va faire ses courses dans ce marché. C’était une véritable trésorerie pour moi lorsque je suis rentrée dans ce magnifique édifice en briques rouges avec un style très original et des étalages plus délicieux les uns que les autres !

***

****