Un cheesecake de super héros

Aujourd’hui c’est l’anniversaire de ma meilleure amie, et une meilleure amie vous savez ça s’entretient! Je l’ai donc invité à se mettre à table dans ma jolie petite demeure (c’est bien d’en rajouter dans la vie non ?). En menu principal, plutôt classique: lasagnes maison aux légumes. Du déjà vu n’est-ce pas? Non j’aurais plutôt envie de vous présenter mon dessert, une véritable création créative créée par moi-même, grande créatrice de créations!  Plutôt long à réaliser car il y a 4 appareils (d’où le titre de « cheesecake de super-héros! »), mais quand on aime, on ne compte pas, c’est bien ça qu’on dit non ?! Je crois qu’elle a bien aimé, elle disait tout le temps « hmmmm », « hmmmmm », et je crois que c’est comme ça que l’on manifeste un plaisir gustatif. Alors voilà, ses « hmmm » à répétitions m’ont donné envie d’écrire un article sur 151 cm de gourmandise, hé non mes centimètres n’ont pas augmentés, c’est dommage, peut-être que si j’avais quelques centimètres en plus je pourrais me resservir d’une deuxième part à chaque fois sans avoir les dents du fond qui baignent. Quoi que.. plutôt d’une troisième part, parce que je suis déjà pas mal dans mon genre en matière de deuxième part.

Pâte sablée
250 g de farine
125 g de beurre
1 oeuf
2 cuill. à soupe de vergeoise (ou sucre en poudre)
1 cuill/ à soupe d’eau
1 pincée de sel

cheesecake
250 g de fromage blanc
3 cuill. à soupe de sucre en poudre
2 cuill. à soupe de crème fraîche épaisse
2 cuill. à soupe de fécule de maïs
1 cuill à soupe de beurre fondu
1 gousse de vanille (facultatif)

Bananes caramélisées
5 bananes
cassonade

meringue
2 blancs d’oeuf
50 g de sucre glace
1 pincée de sel

Préparation :
Préchauffez votre four à 250°C
Préparez la pâte sablée : faites du sable avec la farine, le sel et le beurre coupé en petites parcelles, ajoutez l’oeuf battu préalablement avec la cuillère à soupe d’eau et la vergeoise. Travaillez rapidement à la main pour ne pas ramollir la pâte. Foncez une tourtière avec l’appareil et placez au frais le temps de préparation du cheesecake et des bananes caramélisées.

Préparez les bananes caramélisées: Coupez les bananes en rondelles et disposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Saupoudrez généreusement avec de la cassonade et enfournez 5 à 10 minutes. Les bananes doivent être bien dorées et doivent avoir perdu de leur jus. Abaissez ensuite le four à 150°C

Sortez la tourtière du réfrigérateur et faites pré-cuire la pâte 5 minutes, elle doit légèrement dorer, pas plus, car elle va cuire 30 minutes de plus, une fois qu’elle sera garnie du cheesecake.

Préparez le cheesecake: Égouttez le fromage blanc. Mixez la gousse de vanille en fine poudre. Réunissez dans un saladier le fromage blanc, le sucre, les oeufs et la vanille en poudre et battez avec une cuillère en bois ou un mixeur jusqu’à ce que la préparation soit lisse. Mélangez la crème fraîche et la fécule de maïs, ajoutez à la garniture. Versez l’appareil sur la pâte pré-cuite et enfournez 30 minutes. Laissez refroidir. Baissez le four à 100°C.

Préparez la meringue: Les oeufs doivent être sorti à l’avance pour être à température ambiante lors de l’utilisation. Ajoutez la pincée de sel aux blancs d’oeuf et montez-les en neige avec le sucre glace. A l’aide d’une poche à douille, garnissez le cheesecake de meringue et enfournez. Après une vingtaine de minutes, éteignez le four et laissez dessécher le cheesecake dans le four si vous préférez que la meringue soit croquante plutôt que moelleuse.

Publicités

Variante de Mc Do


J’ai un papa qui adooooooooooore les gâteaux, mais vraiment beaucoup de chez beaucoup! Nous les nanas, on aime bien faire des gâteaux, mais bon parfois il faut l’avouer on a vraiment envie de rester faire bronzette sur le transat les doigts de pied en éventail, d’accord ou pas d’accord? Et bien voilà, c’est ce qui m’arrive quelques fois… Mais mon papa est un grand génie et a trouvé une idée superbement génialissime: Il ramène des caisses et des caisses de fruits en tous genres à la maison.Des pêches, des abricots, des cerises… « C’est bien idiot de ne pas les utiliser et de les laisser pourrir », surtout que « c’est bon pour la santé » et qu’il faut « en manger 5 par jour », en plus c’est « mal de gaspiller », c’est la raison pour laquelle il est essentiel de faire des gâteaux. Voyez-vous, mon papa est un grand génie car il a su démontré par a + b qu’il fallait faire des gâteaux.
Aujourd’hui il s’agit de gros abricots gros comme une balle de tennis! Enfin presque hein! Et encore une fois il y en avait tellement! Des clafoutis, des gâteaux, tout y passe, mais aujourd’hui j’ai eu envie d’innover ! Seulement après toutes ces calories ingurgitées, il a fallu passer au light…

Burgers d’abricots – Cookies ULTRA lights !

75 g de flocons d’avoine
75 g de farine
50 g de beurre
70 g de vergoise
2 oeufs
70 g de raisins secs
50 g de graines de tournesol
2 cuill. à soupe de Rhum
– De gros abricots

N’hésitez pas à varier les saveurs en rajoutant d’autres fruits secs, vanille, fleur d’oranger…

Mélangez tous les ingrédients en enfournez environ 10 à 15 minutes, la surface des cookies doit dorer. Laissez refroidir.
Coupez les abricots en deux, dénoyautez-les et faites des petits sandwichs avec les cookies comme sur la photo. Attachez-les avec du rafia ou un joli ruban.

Qui dit cerise dit clafoutis!

Nous y sommes enfin, la saison des cerises, et qui dit Cerise, dit Clafoutis! Clafoutis parce que c’est simple et bon, Clafoutis parce que c’est rapide et léger. Alors voilà, les avis sont partagés: clafoutis avec les noyaux ou clafoutis sans les noyaux? Un sujet qui à, depuis toujours, soulevé de nombreux débats. Madame veut des noyaux, car ils rendent meilleur son clafoutis, évitent qu’il soit détrempé mais surtout, parce que dénoyauter des cerises, et ben c’est long! Et très long! Mais Monsieur, lui n’en veut surtout pas, les noyaux ça l’embête, il ne peut pas dévorer tranquillement, et puis c’est plus sécurisant pour bébé. Sauf que grand-mère respecte les traditions, et pas question de remettre en cause les traditions, il faut des noyaux un point c’est tout! Pourtant il existe des cerises qui se dénoyautent très très bien, comme les griottes, mais évidemment, comme on a jamais tout  à la fois, elles ne sont pas aussi bonnes et aussi sucrées que les grosses cerises noires de type Burlat. Voilà pourquoi le débat Clafoutis ne se terminera jamais !

Clafoutis aux griottes sans noyaux !

25 cl de lait
750 g de cerises bien mûres
45 g de beurre
115 g de farine
1/2 sachet de levure en poudre
4 oeufs
125 g de sucre
2 pincées de sel
10 g de sucre cassonade

Préchauffez le four à 180°C
Portez le lait à ébullition. Laissez tiédir.
Lavez les cerises, égouttez, équeutez et dénoyautez-les.
Beurrez un plat à gratin puis farinez-le. Disposez les cerises dénoyautées.
Tamisez le reste de farine et la levure ensemble.
Faites fondre le beurre au bain marie ou au micro-ondes.
Dans un cul de poule, battez les oeufs en omelette puis ajoutez le sucre et le sel et fouettez 5 minutes. Versez ensuite le mélange farine-levure et mélangez délicatement à la spatule en bois. Enfin ajoutez progressivement le beurre fondu puis le lait. Versez l’appareil sur les cerises et enfournez 50 minutes.
A la sortie du four, saupoudrez avec la cassonade.

Utilisez de préférence un plat à gratin assez large pour que le clafoutis soit moins épais et donc plus léger.

« Mamie j’ai faim! »

Toutes les cuisinières, amatrices ou professionnelles, ont dans le cahier de recettes, tous les secrets culinaires de leur grand-mère. Je suis convaincue, qu’après des générations et des générations, les recettes de grand-mère restent les meilleures! Je pense que ce n’est pas vraiment le goût que nous trouvons exceptionnel, bien que la tarte aux pommes de mamie est toujours aussi divine, mais je pense qu’il serait plutôt question de la valeur que nous accordons à ses recettes. Le souvenir, les souvenirs. C’est pour cela que nous trouvons ces saveurs hors du commun. Vous ne trouvez pas? La pâte sablée issue de Cuisine Actuelle sera nettement moins bonne que celle de ma Mamie Annette, et pourtant ce sont les mêmes pâtes : 250 g de farine pour 125 g de beurre. Oup’s excusez-moi, je vais trop loin! On comprends maintenant mon goût pour l’économie, ou plutôt ce besoin permanent de tout remettre en question. Mais revenons à nos casseroles! J’avais envie de dire que les pommes, sont TOUJOURS dans les meilleures recettes de nos grands-mères, et je dirais même qu’il est souvent question des pommes qui sont en train de moisir au fond de la cuisine. C’est avec ces fameuses pommes moisies que nos petites mamies ont fait des délices lorsqu’on rentrait de l’école! Un exemple aujourd’hui avec la grimolle aux pommes (les pourries au fond de la cuisine) de ma grand-mère qui me manque beaucoup!

Grimolle aux pommes

50 g de farine
70 g de sucre
1/2 sachet de levure chimique
50 g de lait
3 cuill. à soupe d’huile
1 oeuf entier
4 pommes

Garniture :
50 g de margarine
40 g de sucre
1 oeuf entier

Préchauffez le four à 150°C et huilez un plat à four.
Coupez en fines lamelles les pommes et répartissez les dans le plat.
Dans un saladier, mélangez la farine, la levure, le sucre. Ajoutez le lait, l’huile et l’oeuf et fouettez bien l’appareil pour ne pas obtenir de grumeaux.
Versez la pâte sur les pommes et enfournez.
Pendant la cuisson, faites ramollir la margarine puis mélangez-la avec l’oeuf et le sucre.
Quand la pâte est presque cuite, versez la garniture « margarine-oeuf-sucre » par dessus et laissez dorer au four.

mécanic’ orange

« Oh my gosh ! » – comme qui diraient les nanas de la pub philadelphia – J’ai enfin trouvé le cake qui manquait à ma vie ! Des années, oui des années que je rêve de réaliser un cake aussi fort en orange. Le secret ? Surtout, ne pas y aller de main morte! Rien de plus jouissif qu’une part bien chaude volée à la sortie du four, ah ça non, rien de plus jouissif. Et en plus, pas d’indice gras in this cake. Non, non, non j’ai bien pas d’indice gras, not butter.

Cake à l’orange

– 3 œufs
– 6 cuill. à soupe de farine
– 2 yaourts nature
– 100g de poudre d’amande
– 70 g de sucre roux
– 2 cuill. à soupe de fleur d’oranger
– 1 orange
– ½ sachet de levure chimique

Préchauffez votre four à 180°C.
Coupez l’orange en très fines rondelles et disposez les dans un moule préalablement saupoudré de sucre roux.
Saupoudrez à nouveau de sucre roux.
Fouettez le sucre roux avec les jaunes d’oeufs et les deux yaourts nature.
Ajoutez la poudre d’amandes, la farine et la fleur d’oranger et continuez à mélanger.
Incorporez en dernier élément la levure chimique et mélangez à nouveau.
Versez l’appareil sur les rondelles d’orange, et enfournez 30 minutes au minimum à four chaud.
Quand la surface du cake commence à dorer couvrez le cake d’une feuille d’aluminium.

Come back des muffins

J’ai reproduit des dizaines de fois la recette des muffins au nutella (https://151cmdegourmandise.wordpress.com/2011/10/21/chocolat-mania/)
Et à chaque fois, je leur trouvais toujours le même défaut; pas assez fondants !
J’ai donc revisité la recette cette après-midi afin de leur apporter ce petit plus. A vrai dire, j’ai radicalement changé de recette et on peut dire que j’ai -alléluia- trouvé le secret ! C’est la quantité de farine qui fait le tout. La préparation est différente de l’originale, mais les quantités, elles, ne changent pas mis à part pour la farine.
Pour vous auto-noter, il existe une technique ultime. (Que j’ai d’ailleurs mise en oeuvre pour cette recette). Il suffit simplement de disposer vos petites sucreries sur la table de la cuisine, et les laisser tranquilles pendant quelques minutes. (quelques heures si vous avez de la chance). A priori, si vous avez bien travaillé, vous allez vite le remarquer. En effet, après ces quelques minutes vous pourrez observer qu’il ne reste absolument RIEN sur la table. A ce moment là, vous pouvez estimer votre journée comme réussie, car le véritable bonheur, c’est d’abord un estomac satisfait ! Le moelleux au chocolat étant toujours doté d’un coeur au nutella !

Moelleux au coeur de nutella

100 g de chocolat noir en plaquette
100 g de sucre en poudre
100 g de beurre froid
3 oeufs
2 cuillères à soupe de farine
1 pincée de sel
1/2 sachet de levure (pour doubeul volume !)

Préchauffez votre four à 180°C. Pour réaliser le coeur au nutella, remplissez les empreinte d’un bac à glaçons de nutella et placez-le au frais au minimum 1h30. Comptez une glaçon pour un moelleux. Pendant ce temps, faites fondre au bain-marie le chocolat noir. Une fois fondu, ajoutez le beurre froid coupé en petites parcelles. Séparez les blancs des jaunes. Au robot, faites mousser les jaunes d’oeufs et le sucre en poudre, vous devez obtenir une crème presque blanche. Mélangez cet appareil avec le chocolat puis ajoutez la farine. Toujours au robot, ou batteur électrique, montez les blancs en neige avec la pincée de sel, puis ajoutez les délicatement à la préparation. Dans un moule siliconé de préférence, versez la pâte aux deux tiers dans les empreintes. Enfoncez au milieu de chacune d’entre elles une glaçon de nutella. Enfournez 15 minutes et dégustez tiède.

So cocooning

Après plusieurs semaines d’absence, me revoilà ! En fait, il s’agissait plutôt de 3 bananes qui commencer à s’apitoyer sur leur sort dans leur saladier. J’ai pris pitié d’elles et improvisé une petite douceur pour le 4h. (week-end cocooning BIS)
Il n’y a vraiment rien de plus simple à faire, et puis … Les meilleures choses dans la vie sont les plus simples n’est-il paaaaas ?

Muffins cocooning banane et miel

200 g de farine
100 g de muesli
3 oeufs
90 g de miel
10 cuill. à soupe de lait
100 g de beurre
3 bananes
1 sachet de levure chimique

Préchauffez votre four à 180°C. Mixez finement le muesli jusqu’à l’obtention d’une poudre. Tamisez la farine avec le sucre et la levure chimique. Battez les oeufs en omelette puis ajoutez le miel et le lait en mélangeant bien. Ajoutez cette préparation à la farine, faitez fondre le beurre et incorporez-le à l’appareil. Coupez en petits morceaux les trois bananes et ajoutez-les à la préparation. Disposez la pâte dans des caissettes en papier ou des empreintes en silicone et enfournez 20 minutes.

Cake d’hiver pour dimanche de mamie

La température commence à bien baisser le soir, même après un été largement prolongé et même en Catalogne ! Et qu’est-ce qu’on adore manger quand il fait bien froid ? Un bon gros cake moelleux au coin de la cheminée (dites-moi si je me trompe) style mamie du dimanche. Alors aujourd’hui on va se la jouer mamie du dimanche, et pas qu’un peu les z’amis. Entre nous j’avais déjà anticipé le coup car j’avais -je l’avoue- fait les courses la veille car du son d’avoine et du muesli ça ne se trouve pas au bout du jardin (Quel dommage). En plus de ça, ce cake mooooooelleux est ultra light ! Bon, peut-être pas ultra, mais light. Autre chose qu’il faut savoir, il n’y a pas un grain de farine, mais c’est (mama mia) tout aussi bon qu’un cake classique ! Vous avez ma parole. Je vous souhaite un bon dimanche cocooning (ou bon dimanche de mamie).

Cake d’hiver

100 g de poudre d’amande
100 g de son d’avoine
50 g de muesli aux fruits secs
2 pommes golden
40 g de beurre
2 oeufs entier
60 g de sucre en poudre
3 cuill. à soupe de whisky
2 cuill. à soupe de lait
1 sachet de levure chimique


Mélangez la poudre d’amande avec le muesli, le son d’avoine et le sucre en poudre. Ajoutez le beurre fondu, le lait puis le whisky. Incorporez les oeufs que vous aurez préalablement battu et finissez par la levure. Coupez les pommes en petits morceaux et incorporez-les à la préparation. Mélangez bien la pâte et versez-la dans un moule à cake, saupoudrez de muesli et enfournez environ 1 heure à 180°C. Quand la surface du cake commence a dorer couvrez-le d’une feuille d’aluminium.

Au moment ou je m’apprêtais à mitrailler de photos mon cake, mes yeux ont croisé une petite grenouille verte qui venait me rendre visite sur le rebord de la fenêtre. A la manière de Lucky Luke, j’ai dégainé en un millième de seconde mon appareil photo (talent que je me suis découvert, encore inconnu jusqu’à présent). Cette petite merveille de la nature a été la star de la journée !

Chocolat mania

Aujourd’hui j’apprends que Mr le président vient d’être papa; sa fille s’appelle Julia, elle est née le 19 octobre. Pour information, JE suis née le 19 octobre et JE m’appelle Julia. Ceci est bien entendu à prendre au second degrés, même si les faits restent bel et bien réels ! Une petite coïncidence qui se dispensera fort bien de tout commentaire je vous prie ! Carla est une jolie demoiselle mes amis, dans ce cas, devrais-je prendre cela comme compliment ? Bref, passons côté cuisine (je crois que c’est le principe du blog, non ?). Pour en venir plus franchement au but, mon anniversaire, c’était mercredi, et qui dit anniversaire , dit ? Dit gâteau. Et qui dit gâteau d’anniversaire, dit ? Dit chocolat bien sur! Alors, riez ou pas, mais à mon anniversaire j’ai une petite habitude, celle de faire des sucreries à mon entourage.. Et il s’agit ici de… beaucoup beaucoup de sucreries ! Évidemment, passer un anniversaire sans chocolat, c’est comme ne pas reprendre deux fois des pâtes. C’est purement et simplement impossible ! Encore un 19 octobre chocolaté ! J’ai donc réaliser MES muffins préférés de préférés de tous les préférés : ceux au chocolat fourrés au nutella. Mhh, j’adore. Voici comment se faire des prétendants :

Muffins au nutella

150 g de farine
100 g de beurre
100 g de sucre en poudre
1/2 sachet de levure chimique
3 oeufs
3 cuill. à soupe de lait
1 pincée de sel
1 plaquette de chocolat noir
du nutella

Pour réaliser le coeur au nutella, remplissez les empreinte d’un bac à glaçons de nutella et placez-le au frais au minimum 1h30. Comptez une glaçon pour un muffin. Pendant ce temps travaillez le beurre en pommade puis ajoutez le sucre en poudre. Travaillez à nouveau. Ajoutez ensuite un à un les œufs, puis fouettez énergiquement le mélange.Versez en pluie la farine, puis finissez avec la levure chimique. Cassez la tablette de chocolat en carrés et faites-les fondre au bain marie sur feu doux. Une fois fondu, incorporez-le à l’appareil. Dressez les petits muffins. Il est préférable d’utiliser un moule en silicone pour faciliter le démoulage. Remplissez la moitié des empreintes de pâte, puis déposez-y dans chacune d’entre elles un glaçon de nutella. Il est préférable de ne pas laissez le glaçon dépasser de la pâte, enfoncez-le bien ou recouvrez-le de pâte; le nutella pourrait déborder et ne pas rester au centre du muffin comme il est voulu.

Servez tiède avec une crème anglaise ou un coulis de fruits rouges.
Ou dégustez les à la petite cuillère devant Desperates Housewifes, j’ai envie de dire que c’est encore meilleur !

On se la joue light ?

Cela faisait un moment que je cherchais comment cuisiner un dessert avec des oranges. J’avais déjà essayé un Orange Curd sans trop de succès car l’amertume des oranges se ressentait un peu trop une fois que l’on y ajoutait les zestes. J’ai donc tout simplement tenté un cake moelleux à l’orange! J’ai aussi fait en sorte de réduire la quantité de beurre, histoire de se la jouer light :)


250 g de farine
50 g de poudre d’amandes
1 sachet de levure chimique
2 œufs
50 g de sucre
10 cl de lait
80 g de beurre très mou
+ 2 cuill. à soupe de sucre
4 oranges
le jus d’un demi citron vert

Prélevez les zestes d’une orange, réservez-les. Pelez- les et ne gardez que les quartiers, en enlevant le maximum de mésocarpe (partie blanchâtre de l’orange). Mettez les avec les 2 cuillères à soupe de sucre dans une casserole, et laissez-les cuire à feu doux jusqu’à obtention d’une compote d’oranges. Passez ensuite cette compote au mixeur et laissez-là refroidir. Travaillez le beurre pour le rendre crémeux. Incorporez le sucre petit à petit pus ajoutez un a un les œufs. Travaillez encore la pâte. Ajoutez la farine, puis la compote d’orange, le zeste et le jus de citron. Faites chauffer les 10 cl de lait puis versez-le dans la préparation. Ajoutez enfin la levure. Mélangez bien et enfournez environ 15 minutes à 180° C.
Vous pouvez accompagner ce cake d’un glaçage au chocolat noir ou à l’orange.