Mon gâteau de départ

Aujourd’hui, je célèbre mon déménagement pour Londres. Je pars m’installer dans la ville des villes dans quelques heures. Et il a donc fallu fêter ça. Sauf qu’entre mes milliers de choses à penser et à préparer – Notamment une valise qui n’est toujours pas prête – j’ai du penser à quelque chose de rapide et de simple.

14513641_985646271546096_1205316823_o

Le côté original c’est que les deux étages ne sont pas les mêmes. Celui du bas est une génoise au citron – avec beaucoup beaucoup de citron – et celui du haut est beaucoup moins « fat » – en l’occurrence absence de beurre et de sucre – il est aux pommes et j’ai utilisé du chocolat blanc pour remplacer la matière grasse et le sucre. C’était une idée comme ça, de pas créer un truc hyyyyyper lourd – Même si une part de gâteau mesure bien bon 10 cm de hauteur – 

14488843_985646248212765_1103321888_o

En ce moment j’ai le béguin pour la chantilly maison, plus j’en fais, moins je la sucre. Et je trouve ça encore meilleur quand une chantilly n’est vraiment pas trop sucré. Oui j’ai un problème avec le sucre mais je ne fais que du sucré…. Alors j’ai dressé à la chantilly et j’ai crée un bordel fruitier au dessus – Raisins, pommes… et restes de Pop Cake ! – 

14518705_985646231546100_1691835469_n

See you in London !

Publicités

Pop Cake au coeur coulant

Je vous présente un premier jet, les Pop Cakes au coeur coulant à la fraise. Je vous le présente seulement: j’aimerai perfectionner tout ça avant de pouvoir détailler une recette, pour être sure que vous puissiez la réussir.

Mon concept est simple: Un coeur de confiture congelé allié à une demie sphère de 4/4, enrobé par du chocolat blanc. Une fois que la sphère est enrobée, le chocolat durcit, et le coeur de confiture redevient liquide. j’ai testé, et en bouche on est plutôt pas mal !

img_6349

La première étape de mes Pop Cake consiste à confectionner des demies sphères dans un moule lui même destiné à la réalisation de Pop Cakes. La pâte à cake est une pâte à quatre quarts, c’est la meilleure solution pour que les demies sphères soient réussies. 

img_6351

La seconde étape consiste à confectionner des demies sphères de coulis de fraise. Moi j’ai pris de la confiture de fraise, et justement, je prendrai du coulis de fraise la prochaine fois, ou couper la confiture avec un peu d’eau. Déjà pour qu’elle prenne bien mieux à la congélation avec la présence d’eau plus importante, et parce qu’elles seront beaucoup moins sucrées. J’ai donc quasi rempli les demies sphères de confiture et j’ai posé mes demies sphères de 4/4. Ensuite j’ai placé la plaque 1h minium au congélateur. 

img_6372

La dernière étape c’est l’enrobage au chocolat blanc. Sauf que là… l’aventure fut éprouvante. Pas assez de chocolat, et le choc thermique à la sortie du congélateur a fait trop rapidement fondre la confiture au contact du chocolat. En plus, le chocolat blanc est difficile à garder onctueux. Si on le laisse sur le feu il va cuire, il va durcir et c’est une catastrophe. J’ai choisi du chocolat blanc parce que c’est le chocolat qui s’alliait le mieux à la fraise, mais je prendrai du chocolat noir la prochaine fois, et l’enrobage sera bien plus efficace.

Autre petite chose. j’ai enrobé la sphère sur une seule moitié, la prochaine fois, l’idéal serait de les enrober dans leur intégralité pour éviter toutes les petites fuites de confiture de fraise… sur la nappe.

2nd Birthday cake

Ca faisait déjà 1 mois que je pensais à ce gâteau d’anniversaire. J’ai tout envisagé, toutes les saveurs possibles, toutes les textures et décors imaginables, sauf que – Puisqu’il y a toujours un « sauf que » – j’avais prévu de décorer avec des meringues de différentes tailles, et colorées en jaune, et puis je les ai raté. évidemment. Comment rater des meringues? Lol aucune idée et vous? Ensuite j’ai voulu monter une chantilly-mascarpone double double double dose, pour bieeeeeeen tout napper tout partout, sauf que je n’avais évidemment que 20cl de crème fraîche. Donc vous constaterez l’absence de glaçage Heureusement je retombe bien sur mes pattes, j’ai réussi à monter une crème plutôt légère au final. J’avais mes 20cl de crème et 250g de mascarpone, j’ai monté tout ça, et au final j’ai rajouté 1 gousse de vanille mixée, peu de sucre glace, et –Oui oui c’est véridique – un yaourt nature ! Et franchement le résultat était top, parce que je recherchais une crème que je puisse dresser, qui glisse bien dans ma poche à douille. Donc de ce côté là, on est plutôt sur une réussite!

14393290_978667375577319_1066413111_o

Génoise 

J’ai réalisé une génoise classique, avec 2 zestes de citrons jaunes et 1 zeste de citron vert mais pas de jus! A ceci j’ai rajouté une bonne dose de coco râpée, et j’ai enfourné a 170 degrés pendant 40 minutes environ sur chaleur statique – Pour une génoise, c’est mieux sur chaleur tournante, mais mon four ne me le permet pas – Elle a parfaitement levé, pourtant je n’ai pas rajouté de levure chimique. La génoise je trouve ça tellement léger, et ça permet d’y rajouter une bonne dose de garniture sans que cela paraisse trop lourd !

  • 4 oeufs
  • 30g de beurre
  • 125g de farine
  • 125g de sucre
  • le zeste de 2 citrons jaunes
  • le zeste d’un citron vert

Le principe de la génoise est toujours très simple, on fouette longtemps le sucre et les oeufs entiers comme un sabayon bien ferme. Moi, avec mon Kitchenaid je bat à vitesse max jusqu’à 5 minutes – D’ailleurs je trouve cette alchimie toujours aussi incroyable – 

Une fois la première tâche réalisée, on rajoute la farine tamisée à la maryse puis le beurre fondu au préalable. Quelqu’un rajoute de la levure chimique ? ça doit être ultra gonflé! On rajoute les zestes, et pas le jus !- Je crois que j’ai eu peur d’une réaction chimique ou je ne sais quoi qui m’a empêché de m’aventurer dans je ne sais quoi – Ensuite on enfourne 30-40 minutes. Démoulez quand c’est encore chaud .

14408188_978666015577455_562596214_o

Toppings 

Lemon Curd : A la différence de certains, je ne fais pas mon lemon curd au beurre, je trouve ça beaucoup trop lourd et difficile à déguster sur un gâteau.

  • 4 citrons: le zeste de 2 citrons + le jus des 4 citrons
  • 100g de sucre
  • 3 oeufs
  • 1 cuillère à soupe de maïzena

Chauffez à feu doux les citrons et la maïzena. Hors du feu incorporez les oeufs battus, et remettre sur feu doux en mélangeant rapidement jusqu’à ce que le mélange épaississe.

 Crème fruits rouges : C’est le même principe, sauf que j’ai utilisé du coulis de fruits rouges déjà préparé. J’ai réduis la proportion par 3, parce que je voulais simplement apporter une petite touche de douceur, sinon cela aurait été trop écoeurant. Pour que la crème garde sa jolie couleur rouge rajoutez 1 goutte de colorant alimentaire, sinon vous obtiendrez une crème rose – voire rose caca – L’idéal est de gélifier le coulis avec de la gélatine ou de l’aga-agar, mais aujourd’hui je n’en avais pas…

 Chantilly-mascarpone :  C’est là que là devient drôle. J’ai donc battu en chantilly mes 20cl de crème puis incorporé 150 de mascarpone, et comme je ne me sentais pas assez Thierry Marx, j’ai timidement rajouté un yaourt nature, car la crème était vraiment très très épaisse. Une gousse de vanille et le tour était joué. J’ai moi-même vérifié, et elle se tient à merveille au frais même après plusieurs heures.

Le mélange super acidulé du Lemon Curd marié à la douceur de la crème de fruits rouges et la chantilly était vraiment top. Le plus loooooong c’est le dressage! 3 poches à douilles, et de la patience.

14423952_978667348910655_2112011061_o

Soirée au caramel beurré salé

Le caramel beurre salé c’est LE petit plus sur la crêpe, c’est THE TOPPING des toppings! Non?

14393353_975739032536820_518610647_o

En fait, l’histoire est plutôt drôle parce qu’à la base, j’avais clairement imaginé une soirée gaufres en famille. Donc j’ai tranquillement réalisé ma pâte à gaufre, et je ne sais pas pourquoi, mais j’ai eu la main légèrement….généreuse, sur le lait. je me suis retrouvé avec une pâte plus liquide que d’habitude, et le pire c’est que je l’ai eu ce petit Tilt ! – Celui qui te dis « Julia, fais attention tu fais une GROSSE bêtise! – Mais j’ai surement prié pour qu’elle s’épaississe au repos ou autre connerie du genre – Et elle n’a bien entendu pas épaissi au repos 

Donc coute que coute, je me suis sagement installée devant mon gaufrier et j’ai mis toutes les chances de mon côté – Gaufrier bien chaud, noix de beurre à disposition, louche énorme, Bref la totale – en vain. J’ai juste obtenu de ridicules petites gaufres, certes divinement croustillantes et sucrées à la perfection. Par contre une galère puissance néperienne pour les décoller, et dix fois plus de temps à venir à bout de cette pâte trop liquide.

Et voici comment de mignonnes petites gaufrescrêpespancakes – Ou autre appellation(s) si elle(s) existe(nt) – ont glorieusement remplacé les grosses gaufres bien gonflées de mes rêves sur cette malheureuse planche à pain.

14360333_975738709203519_37368699_o

On pourra dire – Si l’on en croit mes petits gueuletons affamés  – que mon caramel beurre salé, lui, fut une sacrée réussite.

14407952_975738729203517_102967762_o

Est-ce qu’on pourrait pas appeler ça des crêpes milles trous? 

A bientôt …

changement de décor

Qui sera le prochain élu?

14340022_975005525943504_1617470495_o

Comme si j’avais peur d’oublier mes prochaines idées….

Layer Cake citron

Mon premier layer Cake au sens propre du terme. J’ai plusieurs fois réalisé des gâteaux à étage, comme mon dernier Birthday Cake aux fraises par exemple. Mais un Layer cake comme on en voit partout, c’est à dire un « Cake » à plusieurs couches – et à couches égales – que l’on retrouve dans les mariages, celui qui nous fait visuellement rêver… et bien c’est mon tout premier, et le premier d’une longue série.

14374592_975005582610165_917009969_o

J’aurais aimé vous poster la recette, mais ce n’est pas exactement la consistance que j’aurais souhaité en tout franchise. j’aurais aimé que ma pâte soit plus aérienne, encore plus qu’une génoise. Le prochain layer Cake que je vais réaliser – incessamment sous peu – je réaliserai LA génoise de mes rêves, et je vous la partagerai avec plaisir.

14329364_975005799276810_1229866730_o

Le décor est simple et efficace. Il m’est arrivé de trop couvrir un gâteau et je me rend compte à chaque fois que la sobriété est le plus efficace. A part pour réaliser quelque chose de Kitch, et là c’est souhaité, par exemple pour l’anniversaire d’un enfant.

On retrouve du caramel – Que j’ai recommencé deux fois malgré tout – des billes argentées alimentaire – Soit disant alimentaires, mais juste impossible à croquer, bon ok – des feuilles de sauge du jardin et des zestes de citron.

Pour que le caramel se décolle à merveille – et pas parsemé de petits bouts de papier – j’ai passé une fine couche de matière grasse sur mon papier cuisson. C’est surement une astuce bien connue, mais que je viens tout juste – Après 20 ans de cuisine – de découvrir. Oui, Oui.

14374647_975005659276824_818118289_o

Pour augmenter la hauteur, j’ai glissé un étage de raisins, qui d’ailleurs se marie à merveille avec le citron jaune. Par contre, j’ai volontairement recouvert mon Layer Cake de chantilly vanille, sans y ajouter du mascarpone, donc une fois le montage réalisé, on met TOUT-DE-SUITE au frais, car un coup de chaleur et la compo va commencer à faire la gueule !

 

Trifle bananeSSS spéculos

Non, non, non. Promis ce n’est pas ultra fat.

J’avais un pot de mascarpone qui me faisait de l’oeil depuis quelques jours dans le frigo, toujours pas entamé et qui ne demandait qu’à voir le jour. J’avais aussi un régime de bananes qui me faisait de l’oeil. J’avais également des spéculos qui me faisaient des appels de phare. et quelques petits pancakes de la veille délaissés dans un coin de la cuisine.

D’où est né LE TRIFLE BANANES SPECULOS. Je devrais peut-être l’appeler le Tribanalos.

14359644_971721312938592_20746730_o

 

Alors, on aura franchement pas besoin de détailler une recette à la Marie Antoinette, parce que c’est archi simple, et ultra rapide Sauf quand t’as le temps. 

Ma première couche correspond à des bananes sautées et caramélisées, l’équivalent de 3 fruits environ. On rajoute une bonne couche de spéculos en miettes, puis une mousse mascarpone – Ok, la on a besoin d’une petite recette – finalement j’ai terminé avec mes petits pancakes coupés en dés et arrosés de jus de citron, d’une couche de spéculos, d’une AUTRE couche de bananes, crues cette fois-ci, et d’un sublissime et rarissime décor, en l’occurence une tranche de citron.

Mousse légère au mascarpone : Fouettez 200g de mascarapone a 30g de sucre glace. Incorporez le mélange à 3 blancs montés en neige. Finito !

 

Cheese Naans

Je reconnais que visuellement, ça ressemble à des petits pains arabes. Mais ce ne sont pas des petits pains arabes – Non, non – J’ai mangé plusieurs fois des Cheese Naans qui avaient cette forme bien aplatie, la plupart des cas dans les restaurants indiens. Personnellement lorsque je confectionne des Naans, ce n’est pas en accompagnement, mais pour en faire un repas entier – Oh la radine – parce que je trouve ça vraiment suffisant. C’est pour ça que je les apprécie un peu plus gonflés et plus garnis en fromage, parce que si on les fait trop fins, le fromage s’échappe et alors là … – Expérience  tumultueuse vécue aujourd’hui même –

Après avoir essayé plusieurs recettes, je me suis définitivement inspirée de BollywoodKitchen, un blog aux saveurs indiennes tenu par Sanjee !

14303886_971721356271921_651961474_o

Pour une dizaine de petits naans 

  • 500 g de farine
  • 4 cuillère à soupe d’huile
  • 15 cl moitié eau et moitié lait
  • 1 yaourt nature
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café de sucre
  • 2 pincées de levure chimique
  • 8g de levure boulangère
  • Portions de vache kiri

Comme vous le savez, moi, je cuisine beaucoup au robot. Chose qui se confirme encore cette fois-ci.

Mélangez les ingrédients secs rapidement, ajoutez le mélange eau-lait que vous aurez chauffé avant ( pas trop chaud sinon ça tuerait la levure.  Moi je ne fais pas diluer la levure auparavant, c’est pour cela que j’y ajoute un liquide tiède, par cette chaleur la pâte va quand même tripler de volume ) le yaourt et l’huile. A l’aide du crochet pétrissez 5 minutes environ, la pâte doit être parfaitement lisse, elle doit être collante mais ne pas rester sur les doigts. Si vous la faite à la main, le temps de pétrissage s’allonge, évidemment. Laissez poser la pâte au moins 1h dans un endroit sec.

La confection finale est très simple. Personnellement, avec cette quantité de pâte je fais 16 petites boules, donc 16 naans. Aplatissez la boule de pâte légèrement avec vos doigts, glissez une vache qui rit à l’intérieur, refermez et reformez une petite boule. Ensuite il ne reste plus qu’à l’étaler – Pas trop, car au vu de la quantité de fromage présente, il y aurait des catastrophes ! – et à poêler ! c’est rapide, mais le feu doit être doux, sinon ça brûle vite! Avec une poêle anti-adhésive, la matière grasse à la cuisson n’est évidemment pas nécessaire, et l’huile déjà présente dans la préparation fera le travail.

A bientôt !

14339411_971721316271925_818215787_o

Une petite chose que j’oubliais. Le semblant de ratatouille que vous apercevez, c’est une compotée d’aubergines au cumin, piment et noix de muscade. Je fais sauter mes petits dés d’aubergine à la limite de la compote, je rajoute un coulis de tomate, un petit peu d’eau et je couvre 10 minutes le temps que tout ça mijote. Je trouve que c’est ce qui se marie le mieux avec des Cheese Naans, c’est doux et bien épicé.

Choux craquelins

Je suis littéralement fan des choux , surtout quand ils sont légers, car on retrouve souvent des crème pâtissières ultra sucrées, voire même ultra grasses si on tombe par malheur sur de la crème au beurre..

Après avoir déjeuné chez un ami qui a ouvert son restau gastro en ville, et après avoir goûté son choux craquelin aux fruits rouges, je me suis empressé de vouloir réaliser EX-AC-TE-MENT le même dessert. Est-ce que la prune est réellement considéré comme un fruit rouge?

14329347_970807923029931_601385529_o

Oui, oui, ce sont bien des feuilles de persil plat que vous voyez ! 

14339410_970808093029914_60894965_o

Tout le monde connait plus ou moins la recette de la pâte à choux, donc je m’abstiendrai de vous l’écrire encore une fois . Allez ça c’est fait .. 

Par contre j’ai réalisé différement ma pâte à choux cette fois-ci, parce qu’habituellement j’incorpore mes oeufs directement dans la casserole, et même après un certain temps de refroidissement, la casserole est encore chaude et les oeufs risquent quand même de coaguler. Donc une fois que j’ai desséché ma pâte je l’ai transvasé dans le bol de mon robot bien froid, j’ai travaillé à la feuille la pâte brièvement, je l’ai laissé bien refroidir et j’ai incorporé mes oeufs un à un. Ensuite j’ai re-travaillé ma pâte une ou deux minutes. Et tous ces petits détails ont fait la différence, parce que ma pâte à choux était vraiment meilleure que les autres fois !

Pour l’histoire du craquelin…. Une galère en été ! D’ailleurs la prochaine fois je détaillerai mes petits disques au préalable, parce que si tu les détailles au moment d’enfourner, avec cette chaleur le beurre ramolli immédiatement et c’est la cata assurée!

Pour l’histoire de la chantilly… 50 cl de crème fraîche, bien fraîche et bien grasse! Sinon ça ne monte pas! du sucre glace et 1 gousse de vanille mixée, importée directement par moi-même, par mes soins, par ma petite personne, de Tahiti. Avant de monter la chantilly je place mon bol au congélateur, pour que ce soit archi froid et qu’elle monte à la perffff! Et une chantilly bien serrée, ça tient plus longtemps qu’on ne le croit …

Choco-Abricot

img_8250

A la base j’étais partie pour un simple gâteau au chocolat, mais comme d’hab’ c’est parti en cacahuètes…

img_8248

Encore une fois, rien de très compliqué, c’est juste un petit peu long sachant qu’il faut d’abord cuire le gâteau – Et vu la hauteur du moule ça prend du temps – puis cuire la meringue. Autrement dit, tu peux attendre avant de manger.

Alors le mélange chocolat abricot je savais pas trop, j’étais pas très sure de moi, j’hésitais à faire au chocolat au lait pour rejoindre la douceur du fruit, et puis finalement c’est passé crème, surement fort en bouche pour certains, car chocolat noir – donc amertume – allié à l’acidité de l’abricot, peut s’avérer particulier.

Mon dressage meringue est pas au top car je n’étais pas chez moi, et la poche à douille que j’ai réussi à créer était vraiment … unique. Et je vous en épargnerai l’explication car je passerai vraiment, mais alors vraiment pour un petite amatrice !

img_8246