Coucou mon choux !

En ce moment c’est la folie des pièces montées ! des choux, des choux, des chou-choux ! Chocolat, vanille, caramel … La pièce montée est, je trouve, la plus élégante des pâtisseries, et puis… c’est vrai que c’est bon ! Au départ j’avais l’intention de publier les photos de toutes mes pièces montées, de la première jusqu’à la dernière, mais quand j’ai re-visionnée les premières je me suis dis: "Maaaaaadre miiiiiia!" trois choux tordus et disproportionnés qui se battent en duel, non franchement non, c’était juste impossible. Veuillez m’en excuser, mais je triche pour le bien de tous! Envoyez-moi les vôtres !

this 0

IMG_3225

IMG_2217

IMG_2172IMG_2210

Envie de soleil !

Bijour!
aujourd’hui il fait froid, oui depuis quelques jours Monsieur Soleil n’est plus très performant.. à mon grand désespoir! Qu’est-ce que c’est bon quand on s’imagine sur la plage en plein mois de juillet sur la côte d’azur dans notre petit bikini! Il faut dire qu’en polaire Quechua, et chaussettes Scoubidoo, on a tout de suite l’air moins sexy… C’est pourquoi en pensant "St Tropez" j’ai pensé "tropézienne", ou comment retrouver le soleil à travers une pâtisserie! Evidemment comme je suis la plus grande magicienne du transformaaaage de recettes, c’est bien sur fait à ma façon et mon gâteau n’avait pour "tropézienne" que le nom!

Fausse tropézienne

Gâteau
150 g de farine
100 g de sucre
1 sachet de levure chimique
2 grosses cuill. à soupe de crème fraiche
3 oeufs
50 g de beurre
100g de noix de coco râpée

crème pâtissière
25cl de lait entier
3 jaunes d’oeufs
50 g de sucre
25 g de farine

+ 3 pommes

Tamisez les poudres. Ajoutez les oeufs battus avec la crème fraîche. Mélangez bien et incorporez le beurre fondu refroidi. Versez la pâte dans un moule circulaire de préférence et enfournez 20 minutes environ. Sortez le gâteau et laissez bien refroidir. Lorsqu’il est presque refroidi ou tiède coupez-le en deux dans le sens de la longueur de façon égale. Réservez.
Portez le lait à ebullition dans une casserole. Pendant ce temps, fouettez les jaunes avec le sucre puis incorporez la farine. Versez le lait bouillant sur les jaunes tout en fouettant. Reversez dans la casserole et faites bouillir a feu doux tout en fouettant jusqu’à épaississement. Nappez de cette crème une des moitié du gâteau, ne refermez-pas.
Pelez les pommes et coupez-les en quartier. Faites-les caraméliser à la poêle avec une noix de beurre. Elles doivent rester légèrement fermes.
Disposez-les en rosace directement sur la crème pâtissière et refermez avec l’autre moitié de gâteau.
Laissez refroidir au frais avant de servir.

Silence ça mijote!


Premier jour frileux. Enfin "frileux" est un grand mot, mais dans le sud, lorsque le thermomètre indique 10°C, c’est sur: "il va bientôt neiger"! Après quelques jours de pluie, nous avons eu l’immmmmmense privilège de voir sortir quelques champipi dans le jardin. Bon les gars c’était pas des cèpes ni des morilles faut pas déconner hein, on n’est pas en Périgord noir, ici il y a beaucoup de cariolettes, ou petits mousserons. Enfin bon, c’est un bon dimanche "frileux" une bonne grosse tramontane a 120 km/h qui détruit en un millième de millième de mille millième de seconde tous tes malheureux efforts fournis au printemps pour redonner vie a ton petit bout de jardin. J’adore, j’adore la tramontane. Bref, la gente masculine ayant ramassé les "deux" champignons qui se battaient en duel, je me suis mise à l’oeuvre et c’est par le plus grand des hasards que j’ai crée un sssssuculent petit mijoté… ce n’est pas que je vante mes talents culinaires, mais bon avec moi, d’habitude,  le hasard ça donne pas ce genre de truc, voyez-vous… Donc voila j’ai voulu faire revenir des pommes de terres, elles se sont divisées en mille morceaux et elles ont accroché au fond, je me suis dis je vais rajouter un bouillon cube ça évitera qu’elles collent.. ça a donné des pommes de terres en miettes et une sauce liquide comme de l’eau.. ça m’a saoulé! J’ai rajouté les champignons par dépit, un peu de vin blanc et un peu de sauceline et j’ai refermé le couvercle et j’ai attendu en espérant un signe du style "Dieu si tu existes montre-toi! Et Dieu s’est montré! j’ai soulevé le couvercle et franchement, je voudrais pas faire la nana qui se prends pour cyril lignac mais bon voilà quoi, c’était plutôt jouissif !


mijoté du hasard 
4 grosses pommes de terre
env. 200g de champignons (du moins ceux qui se battent en duel dans votre jardin)
5 cl de vin blanc
2 bouillon cubes
sel, poivre, huile d’olive.

Faites revenir les pommes de terre dans l’huile d’olive, faites pas comme moi, les laissez pas s’accrocher au fond! Ajoutez les bouillon cubes préalablement dissous dans un fond d’eau bouillante, le vin blanc et les champignons. Salez, poivrez, et hop 20 minutes sur feu doux et le tour est joué. N’oubliez pas de rajouter un peu de sauceline si votre sauce est trop liquide (la nana qui se prends pour un chef cuisto alors qu’elle a fait ça par hasard!)

 

J’en profite pour faire participer ce petit mijoté au concours de CommonCook ici http://www.commoncook.fr/2012/11/petit-defi-bons-et-jolis-plats-mijotes.html utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+commoncook%2FVrvQ+%28CommonCook%29

On s’la coule douce avant la rentrée !

La saison des pêches s’achève, il est temps d’en profiter au maximum. Je sais je sais, je poste beaucoup de recettes sucrées, mais on ne change pas une gourmande! Derniers moments paisibles avant la reprise, hé oui les vacances se terminent les enfants, en attendant j’en profite pour liquider tous ces fruits qui s’accumulent dans ma cuisine, pour pas changer! Aujourd’hui on s’embête pas, faut pas trop pousser quand même, les vacances c’est tellement difficile… donc ça sera un gâteau simple aux fruits. j’ai simplement laissé cuire mes quartiers de pêches et de prunes dans un sirop au rhum avant de les incorporer à ma pâte pour pour apporter une saveur supplémentaire. Ils faut qu’ils restent fermes, sinon ils se réduisent en compote lors de la cuisson du gâteau. Simplissime ou pas, quand vous réalisez un dessert, avouez mesdames que prendre celui-ci en photo est HYPER important, non? une petite fleur par si, une petite cuillère par là, allez avouez une belle photo a publier sur son blog pour montrer à tout le monde comme mon-dessert-n’est-pas-si-simple-que-ça et comme je-me-débrouille-bien, c’est quand même excitant non? Oh oui je sens que vous approuvez la chose. Et ben moi j’avoue, je suis comme vous et aujourd’hui je suis drôlement contente de mes clichés, bon évidemment j’ai pas un studio photo chez moi et on fait toujours avec les moyens du bord, mais c’est comme ça que je les préfère mes photos, quand il n’y a pas trop de machins bidules chouette tout autour, parce qu’un dessert, c’est comme une nana, c’est souvent plus joli au naturel. (sauf lady gaga! 1000 fois pardon aux fans de lady gaga!)

Ne choisissez pas un moule trop grand, sinon préparez d’avantage de fruits.

Pour les pêches au  sirop:
5 grosses pêches
5 grosses prunes
1 grand verre d’eau
150 g de sucre
4 c à s de rhum

Pour la pâte: Rien de plus simple !
180 g de farine
100 g de sucre
100 g de beurre
2 c à s de crème fraîche
1 sachet de levure chimique
1 pincée de sel
3 oeufs

Coupez les pêches et les prunes et quartiers, et laissez cuire à feu doux dans le sirop une dizaine de minutes.
Préparez la pâte: Tamisez les poudres et incorporez les oeufs battus avec la crème fraîche. Mélangez bien et ajoutez la moitié des fruits à la pâte. Enfournez 15 minutes à 180°C.
Démoulez votre gâteau et laissez refroidir, au moment de servir disposez les quartiers de fruits restant en forme de fleur sur la surface du gâteau.

Une fois les fruits retirés du sirop, vous pouvez faire réduire celui-ci à feu doux pour ne pas le perdre et arroser le gâteau avant de servir. D’ailleurs vous découvrirez vous-même qu’il est impossible de gaspiller cette merveille, au concentré de pêche, de prune et de rhum! Idéal aussi dans un yaourt le matin hmmm… !

Là on on se sent le mieux …

Les vacances ça fait pas de mal! J’adore retrouver toute ma petite famille pendant quelques temps dans le fin fond du Périgord Noir..grrrrr! Voici quelques clichés de mon séjour Périgourdin; séjour très fort en amour mais aussi très très fort en CALORIES!

Clichés de Sarlat-La-Canéda sous un soleil de plomb

Comme à chaque retrouvailles : pizzas maison au four à bois ! Seule règle à respecter: Ne pas avoir la main légère quant à la garniture, sinon c’est pas du jeu.

cake ultra-moelleux au citron

180g de farine
150g de sucre
100g de beurre
1 sachet de levure chimique
2 jus de citron et leur zeste
2 cuill. à soupe de crème fraïche
3 oeufs

Tamiser les poudres
Fouetter les oeufs avec la crème fraîche. Ajouter ce mélange aux poudres, le jus et les zestes.
finir avec le beurre fondu.
Cuire 10-15 minutes.

1 barquette de mara des bois pour chacun ! quel bonheur !

Une tarte, des fruits. Ni plus, ni moins.

Un dimanche d’été, rien ne vaut une bonne tarte maison avec des fruits de saison. Une bonne pâte sablée maison avec 125 g de beurre mêlé à 250 g de farine, auxquels on ajoute, une fois réduits en sable, un oeuf préalablement battu avec 70 g de sucre. On pré-cuit la pâte à blanc. Seront ajoutés sur cette pâte sablée AUTANT de nectarines voulues coupées en fines lamelles puis parsemées de sucre roux. 15 minutes à 180°C, et elle est pas belle la vie? Une tarte simple comme bonjour, aussi simple que la recette, vieille comme le monde et à laquelle on réserve pourtant un accueil triomphant lorsqu’elle s’invite à table.

 

Beignets de courgette

Beignets de courgette

3 courgettes
140 g de farine de pois chiche (ou de riz si vous n’avez pas)
150 g de feta émiettée
100 ml d’eau
1 oeuf
1 oignon
huile d’olive
cumin
curry
poivre
sel

Râpez les courgettes dans une passoire placée au dessus d’un grand bol, saupoudrez-les de sel et laissez reposer 30 minutes au frais, elles vont perdre beaucoup de leur eau.
Pressez ensuite les courgettes pour enlever l’eau restante.
Dans un saladier, mélangez la farine avec l’eau, le curry, le cumin et le poivre. Ajoutez les courgettes râpées, la feta et l’oignon finement émincé.
Faites chauffer 3 à 4 cuillères à soupe d’huile d’olive dans une casserole haute pour éviter les projectiles, puis déposez 2 ou 3 cuillères à soupe de pâte. Faites bien dorer de chaque côté et répétez l’étape. Déposez les beignets sur un sopalin avant de servir.

Un cheesecake de super héros

Aujourd’hui c’est l’anniversaire de ma meilleure amie, et une meilleure amie vous savez ça s’entretient! Je l’ai donc invité à se mettre à table dans ma jolie petite demeure (c’est bien d’en rajouter dans la vie non ?). En menu principal, plutôt classique: lasagnes maison aux légumes. Du déjà vu n’est-ce pas? Non j’aurais plutôt envie de vous présenter mon dessert, une véritable création créative créée par moi-même, grande créatrice de créations!  Plutôt long à réaliser car il y a 4 appareils (d’où le titre de "cheesecake de super-héros!"), mais quand on aime, on ne compte pas, c’est bien ça qu’on dit non ?! Je crois qu’elle a bien aimé, elle disait tout le temps "hmmmm", "hmmmmm", et je crois que c’est comme ça que l’on manifeste un plaisir gustatif. Alors voilà, ses "hmmm" à répétitions m’ont donné envie d’écrire un article sur 151 cm de gourmandise, hé non mes centimètres n’ont pas augmentés, c’est dommage, peut-être que si j’avais quelques centimètres en plus je pourrais me resservir d’une deuxième part à chaque fois sans avoir les dents du fond qui baignent. Quoi que.. plutôt d’une troisième part, parce que je suis déjà pas mal dans mon genre en matière de deuxième part.

Pâte sablée
250 g de farine
125 g de beurre
1 oeuf
2 cuill. à soupe de vergeoise (ou sucre en poudre)
1 cuill/ à soupe d’eau
1 pincée de sel

cheesecake
250 g de fromage blanc
3 cuill. à soupe de sucre en poudre
2 cuill. à soupe de crème fraîche épaisse
2 cuill. à soupe de fécule de maïs
1 cuill à soupe de beurre fondu
1 gousse de vanille (facultatif)

Bananes caramélisées
5 bananes
cassonade

meringue
2 blancs d’oeuf
50 g de sucre glace
1 pincée de sel

Préparation :
Préchauffez votre four à 250°C
Préparez la pâte sablée : faites du sable avec la farine, le sel et le beurre coupé en petites parcelles, ajoutez l’oeuf battu préalablement avec la cuillère à soupe d’eau et la vergeoise. Travaillez rapidement à la main pour ne pas ramollir la pâte. Foncez une tourtière avec l’appareil et placez au frais le temps de préparation du cheesecake et des bananes caramélisées.

Préparez les bananes caramélisées: Coupez les bananes en rondelles et disposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Saupoudrez généreusement avec de la cassonade et enfournez 5 à 10 minutes. Les bananes doivent être bien dorées et doivent avoir perdu de leur jus. Abaissez ensuite le four à 150°C

Sortez la tourtière du réfrigérateur et faites pré-cuire la pâte 5 minutes, elle doit légèrement dorer, pas plus, car elle va cuire 30 minutes de plus, une fois qu’elle sera garnie du cheesecake.

Préparez le cheesecake: Égouttez le fromage blanc. Mixez la gousse de vanille en fine poudre. Réunissez dans un saladier le fromage blanc, le sucre, les oeufs et la vanille en poudre et battez avec une cuillère en bois ou un mixeur jusqu’à ce que la préparation soit lisse. Mélangez la crème fraîche et la fécule de maïs, ajoutez à la garniture. Versez l’appareil sur la pâte pré-cuite et enfournez 30 minutes. Laissez refroidir. Baissez le four à 100°C.

Préparez la meringue: Les oeufs doivent être sorti à l’avance pour être à température ambiante lors de l’utilisation. Ajoutez la pincée de sel aux blancs d’oeuf et montez-les en neige avec le sucre glace. A l’aide d’une poche à douille, garnissez le cheesecake de meringue et enfournez. Après une vingtaine de minutes, éteignez le four et laissez dessécher le cheesecake dans le four si vous préférez que la meringue soit croquante plutôt que moelleuse.

Session italienne

L’Italie? Mon rêve . Rien que par amour pour la cuisine italienne j’aurai soutenu ce pays lors du match Espagne-Italie qui s’est déroulé dimanche soir. Malheureusement cet amour passionné n’a pas été suffisant, et qui va pouvoir les consoler? MOI. Ce soir je fais des pâtes. Hé oui dis donc, chacun sa méthode ! En tout cas, moi j’ai été doublement consolée, même que j’en ai repris deux fois !

Gnocchettis à la crème de courgette

Pour la sauce:

5 courgettes
1 oignon
1 branche de basilic frais
100 g de poudre d’amande
Sel et poivre
crème fraîche

Coupez l’oignon en petits morceaux et faites-le revenir dans 3 cuillères à soupe d’huile d’olive.
Ajoutez les courgettes coupées à la mandoline et faites-les revenir avec l’oignon. Lorsqu’elles ont rendu toute leur eau, ajoutez les feuilles de basilic, la poudre d’amande, salez poivrez et laissez mijoter 10 à 15 minutes en remuant de temps en temps. Ajoutez la crème fraîche au dernier moment.
Passez la préparation au mixeur et servez chaud sur les gnocchettis avec du parmesan, hmmmmmm !

Variante de Mc Do


J’ai un papa qui adooooooooooore les gâteaux, mais vraiment beaucoup de chez beaucoup! Nous les nanas, on aime bien faire des gâteaux, mais bon parfois il faut l’avouer on a vraiment envie de rester faire bronzette sur le transat les doigts de pied en éventail, d’accord ou pas d’accord? Et bien voilà, c’est ce qui m’arrive quelques fois… Mais mon papa est un grand génie et a trouvé une idée superbement génialissime: Il ramène des caisses et des caisses de fruits en tous genres à la maison.Des pêches, des abricots, des cerises… "C’est bien idiot de ne pas les utiliser et de les laisser pourrir", surtout que "c’est bon pour la santé" et qu’il faut "en manger 5 par jour", en plus c’est "mal de gaspiller", c’est la raison pour laquelle il est essentiel de faire des gâteaux. Voyez-vous, mon papa est un grand génie car il a su démontré par a + b qu’il fallait faire des gâteaux.
Aujourd’hui il s’agit de gros abricots gros comme une balle de tennis! Enfin presque hein! Et encore une fois il y en avait tellement! Des clafoutis, des gâteaux, tout y passe, mais aujourd’hui j’ai eu envie d’innover ! Seulement après toutes ces calories ingurgitées, il a fallu passer au light…

Burgers d’abricots – Cookies ULTRA lights !

75 g de flocons d’avoine
75 g de farine
50 g de beurre
70 g de vergoise
2 oeufs
70 g de raisins secs
50 g de graines de tournesol
2 cuill. à soupe de Rhum
– De gros abricots

N’hésitez pas à varier les saveurs en rajoutant d’autres fruits secs, vanille, fleur d’oranger…

Mélangez tous les ingrédients en enfournez environ 10 à 15 minutes, la surface des cookies doit dorer. Laissez refroidir.
Coupez les abricots en deux, dénoyautez-les et faites des petits sandwichs avec les cookies comme sur la photo. Attachez-les avec du rafia ou un joli ruban.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 30 autres abonnés